Nous avions repéré  Géraud (@SxbGG) et Sébastien (@57seb) sur le réseau twitter : ils ont pris la très belle habitude de tweeter ou retweeter les activités des médiathèque de Strasbourg. Et puis, ils nous avaient interpellé pour connaître la date de mise ne service des lunettes de réalité virtuelle HTC Vive que nous venions d’acquérir. Nous leur avons donc proposé de venir les tester dans une séance en exclusivité à la Médiathèque de Malraux pendant 2h environ. En échange, ils devaient faire un billet sur ce blog autour de leurs premières impressions. Promesses tenues…

Pour commencer, autant vous dire tout de suite que les 2 heures, on ne les a pas vu passer !

Prise en main et explications

Samir, un des médiateurs numériques, était notre guide et nous a présenté le produit et ses accessoires :

  • Le casque HTC Vive
  • Deux émetteurs « Lighthouse » à placer de part et d’autre de la pièce où l’appareil est utilisé. Ces émetteurs (laser et infrarouge) sont essentiels pour détecter la position et les mouvements du casque dans toutes les directions (capter la présence du casque, qui est lui-même constellé) via de nombreux petits capteurs en façade.
  • Deux contrôleurs sans fil (ou télécommande) de forme futuriste qui vont devenir les mains de l’utilisateur dans l’univers virtuel. Dans le même esprit (mais rien à voir avec) que les télécommandes de la Wii, avec des boutons, gyroscope, accéléromètre, etc et avec un bouton principal tactile à la manière d’un trackpad
  • Casque audio qui se branche sur le Vive via la prise jack (eh non, pas de solution audio intégrée !)

htc-vive

Bien sûr, tout cela fonctionne de concert avec un ordinateur super (très) puissant.

Samir nous a expliqué le fonctionnement. A vrai dire, ce fut très intuitif après quelques minutes d’utilisation.

samir
Samir, le médiateur numérique

.

Que se passe-t-il une fois le casque mis ?

On plonge dans un nouvel univers exceptionnel et très immersif.

Lors de la première configuration, L’appareil permet de délimiter une zone dans laquelle l’utilisateur peut évoluer (environ 2*3 m), on appelle cela le Roomscale. Ainsi, on se déplace naturellement sur plusieurs mètres, nos mouvements étant reproduits fidèlement à l’échelle 1 :1 dans la réalité virtuelle (grâce la présence des capteurs mentionnés ci-dessus). Lorsqu’on s’approche de la limite de cette zone, un mur virtuel s’affiche pour nous inciter à nous recentrer. On optera alors pour les options de « téléportation » pour aller plus loin et continuer à nous déplacer en marchant.

Par les différents tests de jeux ou de programmes testés, la sensation d’être dans l’univers virtuel était bien réelle. On se laisse prendre par les obstacles, les vides. Attention, vous voilà prévenus !

Qu’avons-nous fait ?

Jeu « The Lab »

qui est la meilleure façon d’apprivoiser la réalité virtuelle ou VR (peinture tilt brush, tir à l’arc, saisir des objets, etc..)

Que contient « The Lab » selon la boutique Steam ? :

Prenant place dans un petit recoin de l’univers d’Aperture Science, The Lab propose une grande variété d’expériences VR pour profiter de tout ce que le monde de la réalité virtuelle a à offrir, le tout dans une seule et même application.

Slingshot
Détruisez tout dans l’entrepôt d’Aperture en utilisant le lance-pierre Core Calibration. Parfait pour vos débuts en tant que stagiaire d’Aperture Science.

Longbow
Utilisez vos compétences d’archer pour défendre les portes de votre château contre de féroces, mais mignons quand même, assaillants.

2-jeu-longbow

Ici, à la Médiathèque André Malraux, nous avons testé le jeu « Longbow » pour défendre son château, jeu assez addictif. Avec les 2 contrôleurs en mains, le joueur reproduit le geste d’un archer avec des flèches virtuelles qu’il voit dans son casque. Le jeu consistait à tirer sur les assaillants afin de protéger la porte du château. Ce qui était impressionnant : le joueur sent les vibrations pendant qu’il « arme » son arc. Impressionnant ! On tourne la tête dans tous les sens sans le moindre ralentissement, on tire, on tire on tire, et quelques centaines de flèches plus tard, on imagine le même travail avec le poids d’un arc, c’est déjà bien assez !

Xortex
Replongez dans l’âge d’or du jeu vidéo et dégommez tous les vaisseaux autour de vous.

Postcards
Partez en voyage pour découvrir des endroits lointains et exotiques sans avoir à souffrir du décalage horaire.

Human Medical Scan

Explorez le corps humain dans toute sa beauté grâce à un modèle ultra détaillé créé à partir de scans médicaux.

Avec le « Human Medical Scan » où nous sommes partis à la découverte du corps humain au travers de différentes couches et découpes pour mieux comprendre. Un endroit parfait pour étudier la science et la biologie. Quoiqu’il manque des explications ou les noms des os, tissus etc.…

Solar System

Découvrez le système solaire comme si vous y étiez. Les frères Bogdanoff n’auront plus rien à vous apprendre.

Robot Repair

Réparez des robots et devenez le nouvel ingénieur en chef d’Aperture Science.

Secret Shop

Venez fouiner dans le Secret Shop de Dota. Il est maintenant ouvert et tout à vous !

Il y avait aussi un programme de dessin en 3D, Tiltbrush. C’était rigolo comme activité. C’est comme les activités de dessin sur une feuille que nous faisions quand nous étions petits enfants. Ici dans cette immersion, les dessins sont en 3D : l’on peut dessiner, contourner, notre œuvre, zoomer ou s’éloigner pour avoir une vue globale. Les possibilités sont infinies ! Artistes en herbe, exprimez-vous !

Le dernier testé est « Google Earth VR » : en 3 mots : Voyager sans bouger !

Avec cette version, la possibilité nous est donnée d’explorer notre planète, de survoler la ville ou se balader dans la rue dans des différentes modes de vue et même de se mettre au plus proche du bâtiment, par exemple, survoler la cathédrale de Strasbourg ou la Tour Eiffel de Paris. Le rendu était très saisissant (le décollage également). En même temps, notre géographie sera révisée « ludiquement ».

 

Remarques

Le système d’attache du casque n’est pas très pratique, nous aurions pu passer un peu plus de temps sur ce point. Les scratchs ont tendance à ne pas toujours se placer bien droit surtout derrière la tête. Position trop haute ou alors pas assimilé la technique d’attache.

Le casque peut manquer un peu de stabilité ou de tenue quand on bouge trop la tête par exemple avec les jeux d’action.

Environnement très proche du réel avec un très bon rendu d’image

 

L’avis de Géraud :

Une fois dans cette nouvelle dimension, on se rend vite compte que la seule limite est celle des développeurs. Qu’il s’agisse de faire du sport, visiter une ville, jouer, s’instruire, tout est possible !

On regrette la présence de câbles (qui empêchent de faire un tour complet sur soi-même) mais il parait que le module sans fil est déjà prévu. De la même manière, un casque audio intégré aurait évité d’avoir à s’équiper d’un casque supplémentaire (et le poids de celui-ci). Et un micro permettrait de communiquer avec la personne en immersion.

On perd vite la notion du temps, preuve qu’on ne s’ennuie pas, et l’on a envie d’essayer encore 1000 choses avant de revenir sur le plancher des vaches (à bon entendeur…)

3-geraud-en-action-dans-longbow
Geraud en action dans LongBow

 

L’avis de Sébastien :

Deux contrôleurs sans fil (ou télécommandes) sont vite « oubliés » dans le mouvement virtuel.

On transpire dans le casque.

Parfois les fils du casque se trouvent dans mes pieds qui me font revenir à la réalité… qui ne concordent pas à celui du virtuel. 😉

Mouvements et reconnaissance précis

Test non fini car y avait encore des choses à découvrir. Les deux heures étaient trop courtes… Bref, c’est très bluffant ! Et demande à découvrir la bête, découvrir les fonctions… pour trouver la finalité, où et dans quel contexte utiliser ce casque. En 2h, toutes les fonctionnalités n’ont pas pu être exploitées à fond.

Pas vu la fonction de voir au travers le casque l’univers réel.

Dur dur de revenir à la réalité après avoir ôté le casque. L’immersion est très réussie.

seb-dans-le-virtuel
Seb sur une autre planète !

Conclusion :

Univers virtuel très immersif et rendu des graphismes époustouflant !

Un grand merci à Franck et à Samir pour le test du HTC Vive.

Bientôt, ami-e-s lecteurs-trices, la possibilité vous est donnée de s’immerger et de découvrir l’univers virtuel via ce casque magique HTC Vive à la Médiathèque André Malraux et plus tard dans le reste du réseau puisque l’installation est “relativement mobile” !

Article co-écrit par @57seb & @SxbGG

 

Publicités