Par Laurent Schall – Médiathèque Sud


Maintenant, que vous distinguez parfaitement la réalité virtuelle de la réalité augmentée, il est temps de partir à la découverte des casques de réalité virtuelle.

La stéréoscopie

Le secret de l’immersion réside dans la stéréoscopie.

Elle désigne l’ensemble des techniques (photographie, dispositifs de vision…) permettant d’obtenir du relief à partir de deux images planes et presque identiques.

Nos deux yeux sont séparés d’environ 65 mm et chacun voit une image légèrement différente. Si vous levez un doigt devant vos yeux en fermant un œil après l’autre, vous aurez l’impression que votre doigt se déplace. La sensation de relief vient du fait que les yeux ne voient pas le même objet sous le même angle.

stereoscopie
Stéréoscopie par le photographe italien Giacomo Brogi 1822 (Photo: Giacomo Brogi/Wikimedia Commons, domaine public)

Historique de la stéréoscopie

La stéréoscopie est née avant la photographie ainsi des traces plus anciennes existent :

  • Antiquité romaine : les décorateurs romains simulent des éléments d’architecture en trompe-l’œil
  • XIIIe siècle : présence des plus anciens dessins en stéréoscopie connus à Oxford
  • 1305 : Giotto peint plusieurs trompe-l’œil dans la chapelle Scrovegni à Padoue
  • 1839 : l’invention de la photographie entraîne la création des premiers stéréoscopes
  • Lunettes 3D
    Image : Pixabay, domaine public

    1891 : mise au point de l’anaglyphe, un procédé stéréoscopique où deux images superposées créent le relief via une paire de lunettes colorées rouge-cyan (verre rouge devant l’œil gauche)

  • 1915 : premier film en anaglyphe projeté à New York
  • Années 1950 : utilisation de la 3D en anaglyphe pour faire revenir les spectateurs qui regardent la télévision dans les salles de cinéma ; la BD en 3D se développe enparallèle
  • Années 1980 : quelques films en relief dans les salles de cinéma, dont Les dents de la mer 3

Les casques de réalité virtuelle

Les casques de réalité virtuelle ou visiocasques utilisent de nombreux modèles à différents budgets. On distingue deux types de casques : les casques avec écran et ceux avec lentilles.

Les casques à écrans

Largement utilisable, la technologie des casques à écran est toutefois perfectible. La première génération est chère, peu confortable et l’affichage peut encore s’améliorer. Seul 1% du parc informatique serait capable de prendre en charge la réalité virtuelle puisque ces casques ne peuvent fonctionner seuls.

Oculus Rift : la société commercialisant l’Oculus VR a travaillé sur son casque pendant plus de trois ans pour commercialiser sa première version en mars 2016. Coût : 742 € pour livraison en France (avec une manette Xbox One) + PC à 800 €.

oculus-rift
Casque Oculus Rift (Photo: Sergey Galyonkin/Flickr, CC BY-SA)

HTC Vive : Valve a conçu un casque avec HTC qui intègre une vraie dimension spatiale. Commercialisé le 5 avril 2016. Coût : 899 € avec les capteurs + PC à 800 €.

htc-vive
Casque HTC Vive (Photo: Pestoverde/Flickr, CC BY)

PlayStation VR : Sony bénéficiera du parc de PS4 déjà en place et devrait bénéficier d’une bonne visibilité dans les magasins. Coût : 399,99 € + PlayStation 4 + 1 caméra à 100 € + 1 manette PlayStation Move (facultative).

Casque Playstation VR
Casque Playstation VR (Photo: Marco Verch/Wikimedia Commons, CC-BY)

Les casques à lentilles

Ils sont plus abordables mais moins immersifs et s’avère être plus du gadget que de la révolution technologique. Ce sont de simples masques dotés de lentilles où un smartphone fait office d’écran, l’interaction avec les applications étant limitée aux mouvements de la tête.

Google Cardboard : casque atypique en carton. Google vend un modèle mais les plans sont diffusés librement, vous pouvez donc vous en créer un. Coût minime mais confort minime puisque le casque est à tenir soi-même. Un casque rigide plus abouti, le Daydream, diffusé sur le même modèle a été annoncé par Google récemment. Coût : 5 € + 1 smartphone pour le Google Cardboard / 79 Dollars + 1 smartphone pour le Daydream.

 

Archos VR Glasses : par une marque française de smartphones, tablettes et objets connectés, il propose un casque en plastique réglable avec une sangle pour le maintenir, qui le rend plus confortable et solide qu’un Cardboard pour un prix à peine supérieur. Coût : 10 € + 1 smartphone.

Samsung Gear VR : le géant Samsung propose un visiocasque réservé à certains portables de sa gamme. Coût : 99€ + 1 smartphone Samsung.

samsung-gear
Casque Samsung Gear VR (Photo: Maurizio Pesce/Flickr, CC-BY)

Dans 3 à 5 ans, de bons modèles à écrans à moins de 200 € devraient être sur le marché. Davantage de contenus et d’applications seront disponibles pour visiter des lieux à 360° ou regarder un dinosaure en 3D. Il faut également convaincre la réticence des parents : doit-on laisser les enfants jouer avec un casque immersif sur la tête ?

P.S. : merci pour leur aide à Muriel Girard et Thibaut Brix

Advertisements