Lisez de la poésie. Parce que : « Ça sert à savoir que rien , être ou chose, n’a un sens définitif, que rien n’est simple et que cette complication est une chance. » (Jean-Pierre Siméon, extrait du poème Aïe, Cheyne, 2014).

12696059_1697435893809155_603219849_n

Au deuxième étage de la Médiathèque André Malraux, au département Langues et littérature, vous pourrez emprunter une liseuse poétique pour 28 jours (Kobo ou Bookeen). Il suffit d’être abonné à la Médiathèque et de signer une charte de prêt.

Vous pourrez découvrir le catalogue de poésie contemporaine de l’éditeur numérique « Recours au poème« . Un éditeur qui écrit :

« La poésie est l’œuvre en couleurs et en sons qu’est la vie.
La source du poème est identique à la source du vivant.
Le poème interprète la vie, comme un musicien interprète une partition ou comme on interprète un rêve. Cette interprétation est une création de sens, sur laquelle s’appuie le désir de vivre de l’humanité.
L’état de l’esprit poétique est une initiatique et le poète vit toujours à Éleusis.« 

12665795_1697435840475827_761621682_n

2016 sera votre année poétique. Ne manquez pas de découvrir les autres chemins proposés par le département Langues de littératures :

12674359_1697435690475842_836965788_n

Voulez-vous de la connaissance. Devenez fous.
Horacio Castillo, Alaska, Recours au poème.

Lisez de la poésie… à bientôt…

Daisy Winling et Franck Queyraud

Advertisements