Pollution numérique_bis
Image du site : http://www.atelier.net/trends/articles/nouvelles-technologies-service-de-environnement-toucher-citoyens_429189

Vous pensiez qu’envoyer un mail, outre le fait d’être moins chronophage, contribuait davantage au bien-être de notre planète qu’une missive écrite… Or, l’envoi d’un mail (avec pièce jointe) nécessite 24W/h soit une ampoule de basse consommation de forte puissance fonctionnant 1 heure ! De plus, 10 milliards de mails sont envoyés chaque heure soit l’équivalent de 15 centrales nucléaires fonctionnant pendant 1 heure ! Effrayant n’est-ce pas ? Pollution numérique . L’émission « La tête au carré » diffusée sur France Inter le 4 novembre 2013 (écouter le podcast), dévoile le monde réel caché derrière son alter-ego virtuel au risque de changer votre rapport aux nouvelles technologies : à  vos stylos !? Et pour approfondir le sujet, voici une sélection de documents & autres articles que vous pouvez emprunter dans les médiathèques strasbourgeoises : Impacts écologiques des technologies de l’information et de la communication : les faces cachées de l’immatérialité, Groupe EcoInfo [Les Ulis (Essonne) : EDP sciences, 2012] les-impacts-ecologiques-des-technologies-de-l-information-et-de-la-communication-de-francoise-berthoud-925904778_ML

Ce livre propose une analyse précise et étayée des impacts écologiques de ces équipements et services numériques (Internet notamment), et ce de l’extraction des ressources au traitement des déchets. Un double regard est proposé : celui de la planète et du monde du vivant, et celui sous l’angle des usages qui sont faits de ces technologies.

.

.

.

A quoi ressemblera le travail demain ? : technologies numériques, nouvelles organisations et relations au travail, Sandra Enlart et Olivier Charbonnier [Paris : Dunod, 2013] ACH003326187.1363406330.580x580

Internet, médias sociaux, réseaux sociaux, jeux vidéos, terminaux mobiles : comment ces nouvelles technologies bouleversent-elles notre façon de travailler ? Comment repenser les organisations, le travail, les compétences individuelles et collectives en cohérence avec les évolutions de la société. Ces mutations sont l’affaire de tous, pour les anticiper plutôt que de les subir…

 

 

 

 

 

.

.

.

.

La face cachée du numérique : l’impact environnemental des nouvelles technologies, Fabrice Flipo et Michelle Dobré et Marion Michot [Montreuil : Éd. l’Échappée, 2013] Dans ce travail précis et informé, les auteurs montrent l’impact environnemental réel du numérique en s’appuyant sur de nombreuses études. Ils démontent de manière implacable le mythe d’une nouvelle économie propre et écologique.

la-face-cachee-du-numerique

  Optimisme durable : comment les nouvelles technologies changent déjà le monde, sous la direction de Laurent Blanchard [Paris : le Cherche midi, 2010] Vivre dans un monde interconnecté est plein de promesses, mais lesquelles ? Les nouvelles technologies de l’information et de la communication ? qui ne sont plus tout à fait nouvelles ? sont appréhendées comme une espérance ou comme une menace, suivant les cas. optimisme-durable-comment-les-nouvelles-technologies-changent-deja-le-monde-de-laurent-blanchard-livre-895871256_ML

.

.

Quant à l’article en ligne sur le site de « Le Monde », en date du 19 avril 2015, il aborde plus particulièrement la question des e-déchets et souligne un aspect important concernant leurs recyclages : « Au niveau mondial, les e-déchets constituent une précieuse ‘mine urbaine’, un large réservoir potentiel de matériaux recyclables »,selon David Malone, sous-secrétaire général des Nations-Unies et recteur de l’UNU. Ces déchets avaient ainsi pour 2014 une valeur estimée à 48 milliards d’euros.

Florence C. (Médiathèque de la Meinau)

Advertisements